Avis #17

17 Septembre 2014

Bas les masques

Pour beaucoup, la rentrée de septembre est un peu le début d'une nouvelle année. Du coup, nous vous proposons dans cet avis quelques bonnes résolutions. Elles consistent surtout à avoir un regard franc sur nos rôles de managers et le courage de remettre en cause l'ordre établi.

 

Redevenir responsable, dans des entreprises où la responsabilité du manager a été supprimée par les outils et les procédures progressivement mis en place. Voilà une bonne résolution !

Mobiliser nos équipes avec conviction, sans croire qu'une "bonne campagne de comm" peut suffire ou faire l'affaire. Voilà une (très) bonne résolution !

 

Et pour finir sur une note attrayante, notre recommandation de ce mois concerne le changement vu par Bill Murray dans "Un jour sans fin", parce que cette année il faudrait aussi rire un peu...

Managers cherchent responsabilités...

Managers cherchent responsabilités...

C'est un retournement de situation comme seul le monde de l'entreprise sait les faire.

Depuis toujours, les managers cherchent des outils pour responsabiliser leurs équipes : une quête noble. Seulement, nous constatons dans nos missions que le fléau de la déresponsabilisation touche tout le monde, et probablement davantage les managers eux-mêmes que leurs équipes.

Managers, et si le temps était venu de briser vos chaînes  ?

 

> Lire la suite

Pourquoi la comm ne change rien

Pourquoi la comm ne change rien

Affiches, films, intranet, mails, écrans, cérémonies des voeux, lettres... la communication est une reine aux multiples visages dans nos entreprises. C’est l’action réflexe pour faire bouger les équipes sur la sécurité, la qualité, l’efficacité….

Mais est-on sûr que ça a une quelconque efficacité ?

> Lire la suite

Un jour sans fin...
... un autre regard sur la courbe du changement

Un jour sans fin... - ... un autre regard sur la courbe du changement

Vous allez dire que nous voyons des leçons de management partout et que nous passons des soirées soporifiques à regarder nos VHS oubliées, nous assumons ! Ce mois-ci nous vous conseillons de (re)voir Un jour sans fin d'Harold Ramis

 

Pour le spectacle jouissif de voir Bill Murray recommencer éternellement la même journée pour l’améliorer ou pour son illustration fidèle des étapes du changement chez l’être humain. Peu importe la raison, c'est un film jubilatoire.

 

Le changement, le film ne parle que de ça… Ou plutôt de l’absence de changement puisque la même journée se répète inlassablement comme un disque rayé. Et Bill Murray est le seul à s’en rendre compte :

  • D’abord, incrédule, il lutte contre ce fait auquel il ne veut, il ne peut pas croire.
  • Ensuite, joueur, il cherche à améliorer la journée pour gagner de l’argent, séduire, mais sans changer ce qui le bloque sur cette journée (son incapacité à s'engager)
  • Enfin, il cherche à s’en sortir et comprend qu’il devra se changer lui-même plutôt que changer seulement ce qui l’entoure.

 

C’est une bonne leçon, une bonne image de ce que nous observons dans les entreprises :

  • Du déni, quand on veut croire que le passé peut demeurer la réalité.
  • De l’agitation (de la surcharge de travail), quand on s’active à faire mille choses sans jamais vraiment rien changer.
  • Du progrès enfin, quand on se confronte au réel et qu’on travaille sur les choses importantes.

 

« Vous ne changerez pas les Hommes » nous disent souvent nos clients… Non. Mais eux peuvent décider de changer.


Newsletter

Soyez les premiers à lire nos humeurs en vous inscrivant à la newsletter.

S'inscrire

Rechercher

Précédemment

Rejoignez-nous

Albus Conseil FacebookAlbus Conseil TwitterAlbus Conseil Google+Albus Conseil LinkedInAlbus Conseil Viadeo