Avis #24

02 Avril 2015

Think different

 

Le manager a souvent été caricaturé par les artistes comme un exécutant soumis aux décisions prises par une éminence grise inconnue, c'est magistral dans The Office, mythique série (choisissez la version BBC). On le voit aussi dans Margin Call, dans The Wire avec l'organisation d'Avon Barksdale, ou de façon allégorique dans Star Wars avec l'Empereur presque invisible derrière Dark Vador.

 

C'est caricatural, mais comme dans toute caricature, il y a du vrai.

 

Quel que soit son niveau, le manager a un choix à faire : prendre le système comme il est et chercher à obtenir les plus belles victoires possibles et cela même si la cible et les moyens choisis sont contestables, ou s'engager dans une voie plus personnelle et obtenir des succès peut-être moins "vendeurs" mais plus fidèles à ses convictions : il sera alors Luke Skywalker, Josey Wales, etc. 

Ou Arthur, un héros imparfait et parfois humilié, mais qui a fait de son projet la plus grande des aventures et de ses compagnons, parfois faibles au départ, des héros légendaires.

Le bonheur au travail comme à la télévision, c’est possible même à mon niveau

Le bonheur au travail comme à la télévision, c’est possible même à mon niveau

En mars, ARTE a fait parler avec le documentaire « Le bonheur au travail », qui présente des expériences de liberté en entreprise.

Entre fascination et envie d’un côté et scepticisme de l'autre, les débats font rage.

Alors plutôt que de philosopher pour trancher, nous vous proposons un mode d’emploi pour vous lancer, quel que soit votre niveau de responsabilité.

> Lire la suite

La revanche managériale d’Arthur

La revanche managériale d’Arthur

Au fil de nos expériences, nous sommes amenés à croiser de très nombreux styles de management, des postures diverses, des myriades de bonnes pratiques. Mais nous n’avons croisé que deux grandes philosophies de management.  L’une dont l’archétype pourrait être le roi Arthur et pour l’autre son (pas si) fidèle Lancelot. Si Lancelot semble parfois prendre le dessus, nous militons, nous, pour la revanche d’Arthur !

> Lire la suite

Sachez abandonner !
Tuer le coyote qui est en vous !

Sachez abandonner ! - Tuer le coyote qui est en vous !

Ce mois-ci, focus sur Coyote, vous savez le coyote qui aura cherché à attraper Bip-Bip par tous les moyens imaginables pendant 48 épisodes sans y parvenir. Il symbolise la persistance et l’obstination.

 

Coyote est l’archétype du comportement humain et managérial que l’on retrouve presque partout. Il est très ancré dans nos éducations : ne pas abandonner, persister, rester soi-même.

Ce qui définit Coyote est qu’il est sûr de sa cause, sûr qu’il peut arriver à ses fins. Il est aussi prêt à changer de tactique pour y parvenir mais en aucune façon à abandonner son but : attraper Bip-Bip pour le manger.

Que nous apprend Coyote ? Il nous montre les ravages de l’égo et la dérive de l’opiniâtreté qui devient de l’entêtement, de l’acharnement. Coyote devrait abandonner.

 

Nous nous sommes tous retrouvé tôt ou tard dans ce genre de situation où tous les éléments sont contre nous et où on se refuse à abandonner alors que ce serait la décision la plus sage à avoir.

Au fond, parfois, il vaut mieux tout perdre pour repartir de zéro, abandonner pour partir la tête haute vers de nouvelles aventures au lieu de s'obstiner comme ce pauvre Coyote.


Newsletter

Soyez les premiers à lire nos humeurs en vous inscrivant à la newsletter.

S'inscrire

Rechercher

Précédemment

Rejoignez-nous

Albus Conseil FacebookAlbus Conseil TwitterAlbus Conseil Google+Albus Conseil LinkedInAlbus Conseil Viadeo