Avis #43

13 Décembre 2016

Vive le management !

Le fameux repas de famille pourrait cette année encore vous mener à rêver d'un emploi aux antipodes, sans chef ni objectifs ! Le vin aidant, votre oncle dénoncera alors les managers, "ces petits chefs", les objectifs aveugles, et les grilles d'évaluations absconses.

 

Alors, pour vous préparer à cette discussion, nous vous proposons ce mois-ci 2 relances qui pourraient faire leur effet :

=> Au contraire, le management est le meilleur métier du monde ! 

=> Non, juger aux résultats n'est pas plus juste.

 

et Pour le dessert :

=> Avec vos grilles d'éval super précises, c'est aux parents du Petit Poucet que vous me faites penser !

Le meilleur job du monde : manager !

Le meilleur job du monde : manager !

On tourne autour du pot depuis plus de 3 ans que nous écrivons des articles, et il faut bien que nous vous disions les choses très directement, nous adorons le management et nous adorons les managers. Bref pour nous, le meilleur job du monde n’est pas sur une île déserte en Australie, c’est le management.

Alors, en cette période de fête, nous avons eu envie de partager avec vous pourquoi nous aimons tant ce métier, et comment, quand on l’exerce, y prendre tout le plaisir qu’il peut apporter.

> Lire la suite

L’obligation de moyens est la nouvelle exigence !

L’obligation de moyens est la nouvelle exigence !

Tout le monde l’admet, le monde actuel est incertain et complexe. Pourtant, on continue à le gérer comme s’il était prévisible et linéaire, en fixant des objectifs à 1 an, à 3 ans avec des perspectives de résultats très clairs.

 

Pour nous, la seule certitude est que, quel que soit le contexte, votre meilleure chance de réussir est d’avoir des collaborateurs qui donnent tout. Et donc que l’obligation de moyens est plus efficace que l’obligation de résultats !

> Lire la suite

Le Petit Poucet
Ou pourquoi il faut évaluer à l'opportunité

Le Petit Poucet - Ou pourquoi il faut évaluer à l'opportunité

Le Petit Poucet c’est un garçon, tout petit certes, mais qui se sort toujours extraordinairement bien des situations que lui impose la vie.

 

Mais alors comment se fait-il que ses parents ne voient pas cette énorme qualité et l’abandonnent comme un truc qui sert à rien ?!

 

Sûrement parce qu’ils l’ont toujours regardé à travers leur propre prisme, ils ont toujours plaqué sur lui des attentes par rapport à leur propre idée de ce qu’un fils devait savoir faire : rapporter du bois, chasser… Alors que le Petit Poucet a un talent d’écoute et d’empathie qui leur paraît inutile pour contribuer à la vie de famille.

 

Est-ce qu’on ne fait pas souvent cette erreur en management de ne regarder qu’à travers la fiche de poste ? De se focaliser sur ce que les gens devraient savoir faire plutôt que de s’intéresser aux aspects où ils sont très forts ?

 

Alors quand vous managez, ne réfléchissez pas dans votre coin à ce qu’il faudrait faire pour aider ces personnes à évoluer dans leur travail, demandez-leur plutôt dans quoi ils se sentent forts. C’est comme ça qu’on fait grandir les gens, et pour le Petit Poucet ça aurait pu être utile, au sens propre comme au sens figuré !


Newsletter

Soyez les premiers à lire nos humeurs en vous inscrivant à la newsletter.

S'inscrire

Rechercher

Précédemment

Rejoignez-nous

Albus Conseil FacebookAlbus Conseil TwitterAlbus Conseil Google+Albus Conseil LinkedInAlbus Conseil Viadeo