Avis #5

02 Septembre 2013

Lancez vous !

Bien sûr, rêver du plein emploi en 2025 ne changera rien à la dynamique de l'économie française, et ne déclenchera pas automatiquement un déluge d'embauches et d'innovations...

Pourtant, pour atteindre ce bel objectif, nous pensons qu'il faut y croire d'abord, et inventer l'économie de demain pour y arriver, ensuite. Les plus grands dans le domaine politique comme Churchill, Mandela ou Ghandi ont cru à un monde meilleur avant de contribuer à le mettre en place. 

 

Dans le monde de l'entreprise idem : Jobs a cru pouvoir changer le monde ; mais avant lui, Ford, les dirigeants de Toyota, le baron Bich, les pionniers de l'aéropostale ont cru aussi à l'impossible et l'ont réalisé. Etre optimiste, ce n'est pas être naïf, c'est prendre ses rêves au mot et les réaliser...

 

Nous pensons que les entreprises en France peuvent être des leaders mondiaux en 2025... Et vous ? 

L’optimisme : caricature ou art de vivre ?

L’optimisme : caricature ou art de vivre ?

Dans l’épaisseur d’une morosité ambiante portée comme un fardeau par l’Europe vieillissante, certains acteurs du monde politique et économique jouent la carte de l’optimisme.

Projetant un avenir radieux, interprétant le moindre signe comme la preuve flagrante d’une reprise en marche, ils provoquent des sourires railleurs et des répliques sarcastiques.

 

Entre enthousiasme et méthode Coué, que faut-il donc penser de l’optimisme comme mode de management ?

 

> Lire la suite

Ne copiez pas Steve Jobs

Ne copiez pas Steve Jobs

Que l’on aime Steve Jobs ou pas, que l’on aime Apple et Pixar ou pas, force est de constater que les 2 entreprises qu’il a dirigées sont parmi les plus grands succès industriels de ces 50 dernières années, au point qu’on le compare volontiers à Ford.

Il fait d’ailleurs l’objet d’un film en cette rentrée, ce qui n’est pas si fréquent pour un patron d’entreprise.

 

Mais est-il copiable ?

> Lire la suite

Dr. House, sous les oripeaux du cynisme,
de vraies leçons de management

Dr. House, sous les oripeaux du cynisme, - de vraies leçons de management

Docteur House est une série américaine à grand succès, racontant les aventures d’un diagnosticien misanthrope et brillant, résolvant les cas les plus mystérieux de la médecine avec l’aide de son équipe. Si la personnalité de House est pour le moins controversée (colérique, drogué, parfois inhumain), il développe également des principes managériaux  transposables dans nos entreprises.

 

  • Cultiver l’antagonisme : si toute l’équipe a un but commun (la guérison du patient), House attend de chaque membre de son équipe des convictions personnelles sur le diagnostic. Qu’elles soient bonnes ou mauvaises, ce sont elles qui permettent de trouver la clef à la fin de chaque épisode. A tel point que House n’hésitera pas à licencier un membre très compétent de son équipe au motif qu’il est trop souvent d’accord avec lui.

 

  • Savoir transgresser les outils et les systèmes : pour arriver à guérir son patient, House n’hésite pas à transgresser les règles de l’hôpital et demande la même chose à son équipe. En entrant par infraction dans la maison du patient lui-même, en ne demandant pas l’accord pourtant nécessaire de la directrice de l’hôpital, etc. Si cela va jusqu’à l’outrance, c’est néanmoins un symbole fort de la nécessité de prendre des risques pour réussir des défis majeurs.

 

  • Etre à l’écoute : ceux qui connaissent la série savent que House n’est pas toujours un modèle d’écoute, néanmoins c’est toujours de son attention portée à une remarque ou à une situation, souvent déconnectée du cas du patient, que House réussit à trouver la bonne idée. Presque jamais il ne trouve seul la solution. Il a besoin de son équipe pour réussir tout autant que son équipe à besoin de lui pour avancer.

 

Voilà quelques points parmi d’autres qui nous font dire que Docteur House est, pour l’œil averti qui sait faire la part des choses, une bonne illustration de leadership et de management d’équipe.


Newsletter

Soyez les premiers à lire nos humeurs en vous inscrivant à la newsletter.

S'inscrire

Rechercher

Précédemment

Rejoignez-nous

Albus Conseil FacebookAlbus Conseil TwitterAlbus Conseil Google+Albus Conseil LinkedInAlbus Conseil Viadeo