Avis
#65
Avis
#64
Avis
#63
Avis
#62
Avis
#61

Tous nos avis > Avis #64 - Stop à la tyrannie de l'efficacité

Avis #64

18 Avril 2019

Avis #64 - Stop à la tyrannie de l'efficacité

A l'heure où l'efficacité, la rentabilité et l'agilité sont devenues les maitres mots de nos entreprises (au travail comme à la maison d'ailleurs), on vous invite ce mois-ci à requestionner ce qui semble être devenu des dogmes. 

 

D'abord la recherche du tout utile. Puisqu'il faut toujours faire plus en moins de temps, on enlève de nos emplois du temps tout ce qui n'est pas directement utile. Plus aucun moment pour souffler, et ce n’est pourtant pas ce qui nous rend meilleurs. Alors permettons à nos collaborateurs de buller pour augmenter leur efficacité ! 

 

De l'autre côté, le jeunisme ou la négligence d'une grande partie de nos HiPo parce qu'ils sont seniors. Alors oui le dynamisme, l'ambition et l'énergie sont importants mais ça ne suffit pas. La liberté et l'expérience  sont des pépites parfois oubliées. Réhabilitons-les !

 

Enfin, pour conclure, on vous présente une pièce de théâtre où l'audace conduit à un succès triomphal.

 

Bonne lecture !

 

L'équipe Albus Conseil

 

Retrouvez une place à l’inutile au travail

Retrouvez une place à l’inutile au travail

Depuis autant qu’on s’en souvienne, presque tous les grands changements des entreprises ont un point commun : la recherche d’efficacité. Comment faire plus ou mieux dans le temps disponible. C’est un dogme. A ce dogme s’est ajoutée récemment une tendance : le tout utile. Les deux ensembles ont éradiqué les moments gratuits de la vie professionnelle. C’est une erreur majeure !

> Lire la suite

Senior, les HiPo les moins bien exploités

Senior, les HiPo les moins bien exploités

 

Il n’est pas rare, par les temps qui courent, de discuter avec un ou une manager de 45-50 ans qui se demandent s’il pourra trouver un job, s’il n’est pas un peu vieux…. Et c’est vrai que dans les grands groupes, on ne cache à peine un jeunisme très fort… Mais à 50 ans, en France, on a encore 15 ans de carrière devant soi… Changeons de regard.

 

> Lire la suite

Les crapauds fous ou comment votre projet réussit grâce à l’audace

Les crapauds fous ou comment votre projet réussit grâce à l’audace -

En janvier, nous célébrions les atouts du management punk et marginal. Ce mois-ci, on en remet une couche. Laissez-vous entrainer au théâtre du Splendid pour la pièce « Les crapauds fous ». C’est l’histoire vraie et surprenante de deux jeunes médecins polonais, Eugène Lazowski et Stanislaw Matulewicz, qui ont inoculé le vaccin contre le typhus aux habitants juifs de leur village en 1940. Leur but est de les rendre positifs aux tests de dépistage pour dissuader les nazis de s’approcher de trop près et ainsi les sauver de la déportation. Mais leur ruse ne tarde pas à éveiller les soupçons et les deux amis doivent rivaliser d'inventivité pour que la supercherie ne soit pas découverte. 

 

Le plus fou, dans cette histoire, ce n’est pas tant l’objectif poursuivi que le chemin pris pour y arriver. Stanislaw a fait un pari. Il n’avait aucune certitude que le vaccin du Typhus réponde positif au test de dépistage. Pourtant ca a marché ! Constatant le résultat, Eugène ose voir les choses en grand. Puis, embarqués dans leur projet fou, nos deux médecins osent tout pour contrer les obstacles mais dans tous les cas ils y vont à fond. Résultat : 8.000 Juifs sauvés! Une belle prime à l’audace !

 

Et l’audace chez nous, managers ? On la désire mais on l’accepte mal en vrai. La créativité est recherchée et valorisée à la condition qu’elle ne sorte pas trop des clous. Les idées originales, trop différentes, voire bizarres font peur à plus d’un titre. Les résultats étant incertains, il y a les risques de contre-performance et de ne pas être pris au sérieux par la direction, ses pairs et les équipes. 

Souvent, un manager, suffisamment courageux, se lance et développe une idée audacieuse, mais recule devant le risque.

 

Alors qu’il n’y a qu’une seule chose à retenir de nos médecins : croyez en vos idées et celles de vos collaborateurs, même celles les plus folles qui dérangent les esprits et, surtout, creusez-les au maximum pour leur donner une réelle chance de succès. Qui sait : elles peuvent vous emmener loin.

 

La pièce se joue jusqu’au 30 juin. Courez-y !


Newsletter

Soyez les premiers à lire nos humeurs en vous inscrivant à la newsletter.

S'inscrire

Rechercher

Précédemment

Rejoignez-nous

Albus Conseil FacebookAlbus Conseil TwitterAlbus Conseil Google+Albus Conseil LinkedInAlbus Conseil Viadeo