Avis
#69
Avis
#68
Avis
#67
Avis
#66
Avis
#65

Tous nos avis > Les angles morts du management

Avis #69

25 Novembre 2019

Les angles morts du management


Que c'est dur, le management !

 

Dans la frénésie ambiante, avec toutes les contraintes et les urgences qui nous enferment dans une prison d'outils et de systèmes, c'est bien difficile de manager comme on voudrait le faire. Alors on fait des choix qui ne sont pas toujours justes.

 

Par exemple, on fait le choix de ne pas manager tout le monde. Les opérationnels oui, on les manage. Mais les autres : les agents d'accueil, les assistants, le personnel de cantine... Pas la peine ? Pourtant, vous vous coupez là d'un levier de performance énorme !

 

Ou alors, on fait le choix de ne plus manager du tout. Parfois inconsciemment, parfois furtivement, on lâche tous les actes de management : la vision, les recadrages, les valorisations, les coachings, plus rien... et comme le système compense un peu, on n'y voit que du feu. Jusqu'à la prochaine crise, où l'équipe affaiblie ne relève pas le défi imposé. 

 

Alors, malgré les difficultés, mettons l'envie et l'audace nécessaires pour redevenir les managers que nous avons toujours voulu être !

Dis-moi comment tu gères l’agent d’accueil, je te dirai quel manager tu es !

Dis-moi comment tu gères l’agent d’accueil, je te dirai quel manager tu es !

C’est l’un des scandales les plus admis de la vie en entreprise : la gestion des postes considérés comme subalternes : agent d’accueil, assistant, cantinier, agent de sécurité, etc.

Pourtant, le bon management de ces postes n’est pas seulement une question d’éthique, c’est une question stratégique que de nombreux managers oublient comme on rate un éléphant dans un couloir…

> Lire la suite

Alerte aux managers qui ne managent plus !

Alerte aux managers qui ne managent plus !

On se pose très souvent la question de comment mieux manager sans jamais se poser la question de savoir si on manage tout court… Et ça ne va pas de soi car il n’est pas si rare de voir des managers qui ne managent plus.

> Lire la suite

Brillant ne veut pas dire vrai

Brillant ne veut pas dire vrai -

Ce mois-ci, à l’occasion de sa ressortie en DVD, nous vous recommandons de vous plonger ou de vous replonger dans "l’autopsie d’un meurtre", film merveilleux d’Otto Preminger sorti en 1959. Pour les amoureux des films de prétoires, qui aiment la tension des cours de justice, vous découvrirez une magnifique mise en scène avec des acteurs au top : Georges C. Scott, Ben Gazzarra et James Stewart en avocat brillant, rien que ça….

 

Et pour les amoureux de management et d’entreprise, vous serez comblés aussi : parce que on y voit des avocats brillants et des démonstrations solides mais qui ne font que nous éloigner de la vérité et de la justice. A un moment-clé, James Stewart dérape sérieusement, le juge le reprend et demande aux jurés d’oublier ce qui a été dit ; l’accusé demande à son avocat comment ils vont faire pour oublier et il répond calmement « Ils n’oublieront pas ». Une mise en scène du cynisme qui nous rappelle combien est dangereuse l’admiration béate et aveugle pour la verve et le charisme.

Dans notre temps où tout va trop vite, la prime à l’éloquence est bien trop importante, et les Zemmour, Trump ou Boris Johnson ne peuvent être contrés que par le calme et le goût de la réflexion ; par la culture et la philosophie.

 

Imposons autour de nous la détente et la réflexion pour éviter qu’un James Stewart des temps modernes ne nous fasse prendre des vessies pour des lanternes.


Newsletter

Soyez les premiers à lire nos humeurs en vous inscrivant à la newsletter.

S'inscrire

Rechercher

Précédemment

Rejoignez-nous

Albus Conseil FacebookAlbus Conseil TwitterAlbus Conseil Google+Albus Conseil LinkedInAlbus Conseil Viadeo