Avis
#71
Avis
#70
Avis
#69
Avis
#68
Avis
#67

Tous nos avis > Réussir, question de bon sens

Avis #71

10 Février 2020

Réussir, question de bon sens

Ce mois-ci, on vous propose la recette miracle du succès. Si, si, on l'a trouvée. Elle s'appelle : le bon sens. Et même si c'est la chose du monde la mieux partagée, on va se rappeler quelques petites évidences...

 

Valoriser les efforts c'est important. Avec l'avalanche de prix LinkedIn, qui sature nos réseaux en ce début d'année pour titrer "le meilleur fournisseur" ou "le projet le plus innovant" ; on se rappelle que valoriser les moyens plutôt que les résultats c'est toujours gagner à long terme.

Être d'accord, c'est bien. Certes, certes. Mais ça va toujours mieux en le disant. L'actualité politique nous rappelle que les porteurs de projets se contentent souvent d'interroger ceux qui ne sont pas d'accord, quitte à ne laisser que l'opposition s'exprimer.

Réessayer c'est encore mieux, surtout quand on en a envie. Si vous pensez que votre management est au niveau sur le sujet, jouez ou rejouez à Dark Souls. Et reposez-vous la question.

Valorisation, la grande pauvreté Ou qui n’a pas reçu un Prix cette année ?

Valorisation, la grande pauvreté Ou qui n’a pas reçu un Prix cette année ?

Les modes vont et viennent sur Linkedin… il y en a une qui semble plus tenace que les autres : les remises de prix ! Trophées RH, Awards Innovation, meilleur DRH de l’année. Ça prête parfois à sourire, mais c’est surtout la preuve que l’on a beaucoup de mal à faire une valorisation subtile et originale. Et c’est vrai aussi à l’intérieur de l’entreprise.

> Lire la suite

Qui ne dit mot…. Ne consent pas

Qui ne dit mot…. Ne consent pas

On a coutume de louer, au moins en théorie, la diversité, la richesse des avis divergents, la force du débat. C’est important bien sûr. Mais dans nos entreprises, on est aussi très souvent exposés au silence de ceux qui sont d’accord. On observe que les accords sont très souvent tacites, que l’on ne ressent pas le besoin de s’exprimer quand son avis a été donné par quelqu’un d’autre… Quel dommage !

> Lire la suite

Managers : mourez et réessayez !

Managers : mourez et réessayez ! -

Aujourd’hui, on parle de jeux vidéo et pas n’importe lesquels : la saga des SoulsBorne des studios From Software (Demon’s Soul, Dark Souls I, II et III et Bloodborne).

Les SoulsBorne rentrent dans la catégorie masochiste des Die & Retry. Le but – classique - se frayer un chemin jusqu’à la fin du jeu et battre le boss final. Sauf que dans notre cas, le chemin est un vrai cauchemar. Tout essaye d’attenter à votre petite vie : l’environnement, les monstres, les boss, les gens clairement hostiles, les gens « bienveillants » mais qui se révèlent clairement hostiles, les autres joueurs… tout.  Et surmonter ces obstacles n’est pas une sinécure.

 

Vous allez devoir mourir et réessayer. 

 

Arriver devant un boss, mourir sans rien comprendre, revenir, réessayer différemment, re-mourir sans rien comprendre, se dire qu’on n’y arrivera jamais, mourir en essayant de revenir, arriver à revenir, réessayer différemment, re-mourir devant le boss mais cette fois en ayant compris un truc, apprendre. Jusqu’à battre le boss. Et on recommence avec le prochain boss.

 

Qu’est-ce qui rend ce schéma si rageant ? C’est pas que ce soit répétitif, on a signé pour, c’est surtout que l’on meurt en sachant que c’est de notre faute, et seulement notre faute ! Le jeu est rageant de par sa justesse ! Et c’est pour cela qu’on y revient… parce que l’on a envie de progresser, de se surpasser, de réussir à « battre le jeu ». 

 

C’est cette difficulté qui rend les SoulsBorne si gratifiants.

 

Et pour le management ?

 

Si vous avez l’impression que vos équipes s’ennuient, faîtes les jouer aux SoulsBorne. Et si vous trouvez que les faire jouer à des jeux-vidéos n’est pas « très productif » alors mettez un peu (beaucoup ?) de SoulsBorne dans vos projets. 

Ça veut dire quoi ? Mettre de la difficulté, okay, mais pas seulement.

C’est aussi revoir son rapport à la réussite et à l’échec.

Accepter ce dernier et l’encourager - ça c’est dans l’ère du temps. 

Mais pour la réussite ? Les SoulsBorne ne la récompensent pas.

Pas de trésor, pas de trophée. Seulement un laconique « You Defeated ». 

Et pourtant on se sent amplement récompensé par le fait d’avoir réussi ce qui nous paraissait impossible !

 

Alors pourquoi pas essayer pour vos projets ? Cela demande un certain dosage difficulté/faisabilité et il est très probable que vous ne réussissiez pas à trouver le bon du premier coup. Pas de soucis. 

Mourez, réessayez.


Newsletter

Soyez les premiers à lire nos humeurs en vous inscrivant à la newsletter.

S'inscrire

Rechercher

Précédemment

Rejoignez-nous

Albus Conseil FacebookAlbus Conseil TwitterAlbus Conseil Google+Albus Conseil LinkedInAlbus Conseil Viadeo