Avis #35

07 Avril 2016

La valse des lignes

Vive l'ego !

Vive l'ego !

Intéressant de voir que quand on parle d’ego, on ne cherche pas la même chose chez les managers et dans les équipes. Si tout le monde s’accorde à dire qu’il faut un doux mélange d’humilité et d’ego chez un manager, quand il s’agit des équipes les egos semblent n’avoir que des inconvénients. Lutte de pouvoir, guerre d’influence, conflits entre intérêts individuels et collectifs… Les personnalités qui ont sans cesse besoin de se mettre en avant finissent par être un casse-tête chinois pour les managers en quête de cohésion d’équipe et de travail collaboratif.

 

Pourtant l’ego a de multiples bienfaits : important levier de motivation, créativité, capacité à se vendre et à vendre son travail...  Et avoir une équipe de gens « soumis » n’est pas non plus une sinécure pour un manager. Il est vrai qu’un ego mal exprimé peut être un frein réel à l’esprit d’équipe et à la collaboration, mais cela relève plus d’un problème d’espace d’expression que de personnalité.

Plutôt que des personnalités à « mater », ce sont des signaux que l’espace donné aux personnes ne convient pas à leurs besoins d’épanouissement.   

 

Alors comment gérer ce type de personnalité dans vos équipes ?

 

 

C’est avant tout un problème d’organisation agile et de management

 

Commençons par un parfait exemple d’agilité. Un manager qui récoltait à chaque réunion d’équipe des plaintes (« il n’arrête pas de monopoliser la parole », « il ne nous laisse pas la place », « il est exaspérant ») à l’encontre d’un de ses collaborateurs, décide, plutôt que de le recadrer, et contre toute attente, de le promouvoir.  Monsieur Ego est nommé responsable de la promotion du travail de l’équipe auprès des clients ! Voilà comment ce manager est arrivé à transformer celui qui, jusque-là, nuisait à la performance de l’équipe, en un atout reconnu par tous, y compris les auteurs des plaintes à répétition.

Si à l’inverse, on avait essayé de combattre l’ego de notre homme, il y a fort à parier que cela n’aurait pas mené bien loin.

 

 

Alors libérez l’énergie et la créativité des egos

 

Si vous ne savez pas comment adapter l’entreprise aux besoins des egos de vos équipes, ne vous triturez surtout pas les neurones : demandez à vos Messieurs Ego des idées, ils débordent de créativité…

Focus sur notre maître à tous en termes d’ego : Louis XIV. Son ego a suscité la créativité débordante que l’Histoire lui a reconnue. On peut questionner la morale de ses choix, il n’en demeure pas moins qu’il a construit Versailles et fait de la France une puissance considérable.

 

À l’heure où les entreprises cherchent à développer la créativité de leurs équipes, il faudrait essayer, parfois, de simplement, donner de la place aux egos pour se réaliser. Bref, redonnez un espace d’expression à ceux qui parlent trop, qui ont un MOI JE qui donne envie de les bâillonner, avant qu’ils ne l’accaparent au détriment des autres.

 

 

 Mettons-les aux services du projet commun de l’entreprise

 

Enfin, il faut arriver à orienter les egos au service de l’intérêt général de l’équipe. Créez des aventures collectives reliées aux ambitions personnelles et dans lesquelles vous proposez à vos forts egos de s’illustrer. Il y a fort à parier qu’ils relèveront le challenge et chercheront à être reconnus comme les héros de votre projet.

 

Alors oui, les egos on les subit souvent à contrecœur mais, si vous voulez notre avis, vous avez tout intérêt à adapter vos organisations et propositions managériales en fonction d’eux. Ils seront moins nuisibles et surtout vous récolterez de nombreux fruits.

 

Quand l’organisation laisse de l’espace pour s’exprimer intelligemment, l’ego arrive à s’affirmer, non pas au détriment de l’équipe et du projet commun, mais au service de l’entreprise et du collectif.

 

Et aux éternel sceptiques, je vous propose d’essayer de jouer avec les egos de vos équipes et d’en tirer vos propres expériences. 

Newsletter

Soyez les premiers à lire nos humeurs en vous inscrivant à la newsletter.

S'inscrire

Rechercher

Précédemment

Rejoignez-nous

Albus Conseil FacebookAlbus Conseil TwitterAlbus Conseil Google+Albus Conseil LinkedInAlbus Conseil Viadeo