Albus Conseil
 POP CULTURE

Chronique des 12 salopards, sous l'angle du management

Chronique des 12 salopards, sous l'angle du management
Chronique des 12 salopards, sous l'angle du management

/Interroger sa posture managériale

Revoyons nos classiques ce mois-ci avec le chef d’œuvre de Robert Aldrich, sorti en 1967. Lee Marvin, commandant brutal mais juste, doit mettre au pas et entrainer 12 criminels endurcis pour attaquer un lieu de villégiature des officiers nazis. La mission est périlleuse, voire suicidaire, mais à la clé, la liberté !


Ce film montre comment l’on peut fédérer des individus à priori perdus. Il faut 3 ingrédients :

  • Un bénéfice individuel.
  • Un enjeu de conquête qui nécessite la coopération.
  • Une confiance dans les Hommes, a priori.

Ces 3 ingrédients qui paraissent évidents, sont souvent oubliés dans l’entreprise :

  • Parce qu’on fait comme si les objectifs de l’entreprise était aussi ceux des collaborateurs.
  • Parce qu’on ne propose pas de réels enjeux de conquête mais seulement des business plan toujours plus ambitieux.
  • Parce qu’on a tendance à ne pas imaginer que les collaborateurs puissent donner beaucoup mieux que ce à quoi ils nous ont habitué.

Bref, revoyons les 12 salopards, pour sa vivacité et son humour, et un peu pour ses leçons de management ! 

Rechercher dans le Magazine et les Podcasts

Recherche par #TAG
Recherche par Thèmes