Albus Conseil
 POP CULTURE

Managers, DRH, écoutez ou ré-écoutez Les Mains d’Or

Managers, DRH, écoutez ou ré-écoutez Les Mains d’Or
Managers, DRH, écoutez ou ré-écoutez Les Mains d’Or

/Manager dans notre monde imparfait

Le DRH est en train de devenir un personnage de fiction, le symbole du capitalisme un peu aveugle : « Merci Patron » brulot politique, Ressources Humaines (Benjamin Biolay) sur le discours un peu lénifiant du licenciement, The Office (version anglaise surtout) sur l’absurdité managériale… Et puis il y a « Les mains d’Or », sublime ballade de Lavilliers…

Ouvertement à gauche et militant, Lavilliers ne prétend pas à l’objectivité, certes ; mais dans cette chanson, il n’analyse pas, ou ne règle pas ses comptes. C’est une vision subjective d’un ouvrier qui voit son usine fermer….

L’émotion est assez intense, et une déclaration d’amour au travail de l’ouvrier : « J’voudrais travailler encore, forger l’acier rouge avec mes mains d’or »

Et pour ceux qui parfois pilotent des PSE, voire des fermetures, il raconte le sentiment de perte d’une partie de soi, de reconnaissance pure…. Ce sentiment qui explique en grande partie les réactions désespérées, irrationnelles, parfois contre leur propre intérêt « Je sers plus à rien moi, y’a plus rien à faire, quand je fais plus rien moi, je coûte moins cher que quand j’travaillais moi, d’après les experts ».

Je ne dis pas qu’il ne faut jamais fermer de site, ni faire de PSE, mais soyons conscients que les compensations financières, les mesures d’accompagnement, la bienveillance de votre posture n’enlève rien à un fait têtu : on enlève quelque chose d’important à quelqu’un… « j’ai passé ma vie là dans ce laminoir, mes poumons mon sang et mes colères noires ».  

 

Rechercher dans le Magazine et les Podcasts

Recherche par #TAG
Recherche par Thèmes