Avis
#5
Avis
#4
Avis
#3
Avis
#2
Avis
#1

Tous nos avis > De l'audace > L’industrie française peut être compétitive !

Avis #1

07 Mai 2013

De l'audace

L’industrie française peut être compétitive !

L’industrie française peut être compétitive !

 

A force d'entendre d'innombrables critiques sur l'économie française, on en oublie de parler de ses atouts.

 

Dans le climat ambiant, où la crise ne semble plus avoir de limites, tous les discours ou presque sont pessimistes voire catastrophistes. La France serait inadaptée, son marché du travail archaïque, ses patrons incompétents, ses syndicats révoltés et incapables de contribuer au redressement, ses salariés trop chers et parfois fainéants…

 

Ce qui coince, bien souvent, c’est que les français sont formés depuis leur plus jeune âge pour réfléchir, se poser des questions, améliorer les choses, donner leur avis mais en entreprise, ils sont souvent cantonnés à des tâches dénuées de sens, sans possibilité d’exprimer leur point de vue… Alors, ils finissent par ne plus en avoir et se mettent en position de spectateurs.

 

 

Pourquoi n'exploite-t-on pas ces forces ?

 

Pourquoi ne les écoute-t-on pas ? Parce que les supérieurs sont des idiots ? Non. Parce qu’ils n’ont pas le temps ? Pas seulement… C’est souvent parce qu’ils n’osent pas libérer les énergies des équipes de terrain ; qu’ils n’osent pas véritablement leur faire confiance, écouter ce qu’ils pensent de tel ou tel problème. Les patrons le reconnaissent d’ailleurs dans le huis clos de leur bureau : « Pour éviter les erreurs coûteuses, je préfère les règles imposées aux initiatives tous azimuts ». Ils ont peur que les équipes profitent d'être écoutées pour se plaindre, mais c’est faux : dans l’immense majorité des cas, lorsqu’ils font confiance à leurs équipes, les résultats dépassent leurs prévisions.

 

 

Des investisseurs, parfois étrangers, nous montrent la voie

 

La non-compétitivité sur les coûts n’est pas une fatalité car lorsque des équipes de terrain s’intéressent toutes, ensembles, à l’amélioration des coûts, les résultats sont spectaculaires. C’est l’enseignement principal de Toyota, qui a compris que la valeur se faisait sur la ligne de production et qui met son management au service du terrain et non l’inverse… Et Toyota a choisi de s’implanter en France pour produire l’un de ses plus petits modèles, l’un de ses moins chers aussi ! Ils viennent même de décider de produire à Valenciennes les Yaris pour les Etats-Unis.

 

Avec un management basé sur plus de confiance, et utilisant toutes les idées et ressources de nos collaborateurs, l’écart de compétitivité de la France est beaucoup moins net. Chez Sanofi, quelques managers d’une usine normande ont mis en place une animation de terrain, centrée sur l’écoute des propositions du terrain, qui a permis non seulement de pérenniser l’usine, mais aussi d’atteindre des niveaux de prix comparables aux meilleurs mondiaux dans ce domaine.

 

De nombreux autres exemples existent : Airbus et Michelin leaders de leurs marchés avec des productions largement françaises ; PSA, qui malgré les difficultés obtient à Sevel-Nord des résultats spectaculaires sous l’impulsion d’un directeur d’usine courageux qui mise tout sur ses hommes ; L’Oréal qui relocalise ses productions de cosmétiques de luxe en France, dans le Nord ; Rossignol qui augmente les capacités de son usine dans les Alpes ; Décathlon qui fabrique ses vélos en France ; etc.

 

 

Le courage de faire autrement est la valeur clé

 

Certes, les coûts de logistique et les calculs politiques entrent en ligne de compte mais c’est surtout le savoir faire des équipes qui est décisif. Il existe en France de grandes ressources si les managers se décident à valoriser chaque compétence, chaque avis des collaborateurs qui ont des idées plein la tête.

 

Cela demande du courage, pour oser "lâcher prise" et écouter le terrain ; de l’enthousiasme pour donner envie aux équipes de puiser dans leurs réserves, de la méthode pour que toute cette énergie vienne alimenter les bons objectifs…

 

C’est difficile, mais possible et toujours préférable à l’immobilisme…..

Newsletter

Soyez les premiers à lire nos humeurs en vous inscrivant à la newsletter.

S'inscrire

Rechercher

Précédemment

Rejoignez-nous

Albus Conseil FacebookAlbus Conseil TwitterAlbus Conseil Google+Albus Conseil LinkedInAlbus Conseil Viadeo