Albus Conseil

CE QU'ON FAIT
POUR NOS CLIENTS

Embarquer leurs équipes dans
une nouvelle organisation

Embarquer leurs
équipes dans une
 nouvelle organisation

Encourager la proactivité
de leur équipe

Encourager la proactivité
de leur équipe

Résoudre des situations
de crise avec leurs équipes

Résoudre des situations
de crise avec leurs équipes
Lire la vidéo

Nos convictions pour y arriver

S'approprier un projet nécessite des zones de liberté

Pour embarquer sur un projet, il faut que chacun puisse s’en sentir acteur et donc lui laisser la possibilité de prendre des initiatives et donc il faut lui laisser de la liberté et ça demande du courage pour les managers.

Vos équipes ont besoin d'être des héros

Les équipes ont besoin de pouvoir être fières de ce qu’elles font. Aux managers de créer les conditions de l’exploit.

C'est aux managers de parler à leurs équipes

Le meilleur message ne remplacera pas le fait qu’il soit porté par le manager. Même si ça demande parfois beaucoup de courage.

Une vision

Même si vous ne savez pas où le futur vous mêne, les équipes ont besoin de connaitre vos grandes convictions pour y arriver.

Pour créer une dynamique, le progrès importe plus que le résultat

Dans la vie, il y a 2 stratégies : ceux qui cherchent le résultat avant tout et ceux qui regardent si ça progresse. La première peut marcher si vous avez les meilleurs et la capacité de les remplacer quand vous voulez, la seconde marche à tous les coups, avec toutes les équipes et surtout quand il s’agit de créer une dynamique.

L'émotionnel compte autant que le rationnel

Si une belle explication réussissait toujours à convaincre, embarquer les gens serait facile. En vrai, il y a toute une partie émotionnelle qui rentre fortement en ligne de compte.

Nos méthodes & boîtes à outils

L'aventure, la strégie des alliés,
le jeu de Go...

Pour réfléchir à vos problématiques, on s’appuie sur plein
de méthodes, mais ces 3 là sont nos phares

“Le marché est
trop difficile”

“Ce n'est pas
le moment”

“Je n'ai pas
le temps”

“C'est à mon chef
de le faire”

L'aventure

Oser l'enthousiasme

L'aventure

Face à ces freins plus ou moins rationnels, nous utilisons la structure des récits pour intéresser rapidement les équipes à un projet a priori loin de leurs préoccupations et les entrainer dans une dynamique faite de rebondissements et de fierté individuelle et collective.

Nous avons tiré de la structure des récits
6 enseignements principaux :

La menace sur le royaume

C’est ce qui justifie qu’on doive changer de solution. Face à un changement de contexte, la solution change et demande aux hommes de s’adapter. Mise en avant, elle explique aux équipes pourquoi il faut se mobiliser.

Désengagement

Si nous étions dans une situation totalement rationnelle, la menace ferait réagir les équipes qui tenteraient de s’adapter. Cependant, émotionnellement, cela demande de renoncer à une situation passée qui présentait ses avantages, sans savoir ce qu’on a à gagner. Les équipes se désengagent alors, et ne sont pas gagnées par les changements initiés par le roi.

Le Graal

Le Graal, c’est une quête collective qui répond aux besoins individuels des équipes. Un Graal dépasse le principe des objectifs, il est par nature inaccessible. Il est indispensable pour donner aux équipes une raison de se battre. Il doit donner du courage, une raison de se battre.

Les premiers combats ou dragons

Sur le chemin, les chevaliers combattent des difficultés (les dragons). Ils sont le moteur de leur action car ils conduisent les chevaliers à la fierté. Tous vos chevaliers ont besoin de dragons adaptés à leur niveau de compétence pour vivre l’aventure que vous leur proposez.

Les magiciens en renfort

Le magicien agit en mentor pour donner confiance au chevalier. Il l’aide sans faire à sa place. En un mot, il donne la potion magique mais ne part pas combattre. Le magicien, c’est la fonction support, le manager d’à côté, la formation, etc.

Célébration et nouvel épisode

Parce que la quête du Graal est longue, il faut rythmer le chemin avec des moments de valorisation, de célébration. Afin de maintenir l’énergie des chevaliers, et en recruter de nouveaux volontaires, on découpe l’année en épisodes courts, simples et qui présentent un enjeu excitant.

La stratégiedes alliésJouer l'extension

Mobiliser les équipes pour le changement, c'est être
pragmatique et tactique :

La sociodynamique

Quand on leur présente un projet, chaque acteur déploie simultanément 2 types d’énergie : une énergie d’adhésion (la synergie) et une énergie critique allant parfois jusqu’à l’opposition.

La stratégie des alliés est une tactique pour combattre un mauvais réflexe : se focaliser sur l’opposition, vouloir convaincre et oublier d’animer les plus motivés, alors que c’est leur action qui est décisive !

Pour simplifier : on peut distinguer 4 grandes attitudes, avec une posture managériale pour chacune :

Avec ceux qui sont prêts à s’engager : il faut les identifier, traiter d’abord leurs conditions et s’appuyer sur leurs actions pour agrandir le cercle des mobilisés.

Pour ceux qui sont intéressés mais encore hésitants, il faut voir comment traiter les objections et profiter des premiers mobilisés pour donner envie de rejoindre le mouvement.

Pour la « majorité silencieuse », ne pas trop leur forcer la main mais continuer à informer et à montrer les actions des mobilisés. Ils se rallieront petit à petit !

Auprès des plus réticents, voire opposés, respecter leur position tant qu’elle n’entrave pas l’action des autres, et le cadre professionnel ou légal. Ne pas essayer de les convaincre, car c’est du temps gâché.

Le jeu de GO Etre un stratège malin et zen

Parfois en tant que manager on se retrouve dans l’impasse sans savoir comment s’en sortir. Pour y arriver et pour enrichir la réflexion on s’inspire de la philosophie orientale, complémentaire à la nôtre. Et pour le faire, on passe par le jeu de Go, le pendant asiatique des échecs.

De ce jeu, on tire 3 grands principes :

Avoir un dessein

C’est l’objectif à long terme que l’on vise. Ca implique de voir loin et ça permet de relativiser le court terme quand il ne correspond pas aux attentes. Voir loin c’est aussi se laisser le temps de réajuster si nécessaire et d’avoir un autre regard sur le temps.

Connecter

Pour gagner en temps et en efficacité, on connecte les actions entre elles et les actions au dessein. Ca donne de la cohérence et surtout ça maximise le rapport énergie / résultat.

Co-exister

C’est le principe selon lequel au lieu de se battre contre son adversaire, on se bat pour son dessein. Ca implique de prendre les événements et le contexte tels qu’ils sont et de ne pas perdre d’énergie à vouloir lutter contre.

Pour aller plus loin

Le management est un domaine si vaste, que nous avons crée le WIKImanagement, un espace de co-développement, où les praticiens du management partagent des grilles de lectures et des astuces qui aident à se poser les bonnes questions.

WIKImanagement.net
par ALBUS CONSEIL

Le Magazine

Nous écrivons, beaucoup même, sur les techniques de management, l’actualité du milieu, et même sur des oeuvres artistiques !

C'est ici la suite

Les Podcasts

On publie souvent, des choses super intéressantes, sur les techniques de management, l’actualité du milieu, et même parfois pour rien dire !

J'écoute

Rechercher dans le Magazine et les Podcasts

Recherche par #TAG
Recherche par Thèmes