Avis #51

10 Octobre 2017

Chassons les idoles !

 

 

Nous voyons de plus en plus d’idoles aux noms étranges émerger dans les entreprises : MBTI, TMA, etc. Des maladies ? Non, des tests de personnalités qui deviennent une religion dans les entreprises.

Souvent dévoyés de leur utilité première, ces tests génèrent beaucoup de questions et de discussions, et ça c’est tant mieux ! En revanche, ils ont tendance à marquer les personnes au fer rouge, ce qui engendre étiquetage, fatalisme, stagnation. A force de vouloir simplifier la complexité humaine, n’en viendrait-on pas à dire et faire n’importe quoi !

 

Autre religion qui ronge la vie des salariés en entreprise, le perfectionnisme, supposé être le meilleur défaut du monde lors des entretiens d’embauche. Dans notre société guidée par le profit immédiat, frénétique et aveugle, il provoque bien plus de dégâts que de victoires pour les managers et les organisations…

 

Pour finir, nous allons discuter du plus célèbre et durable manga : Dragon Ball Z ! Bien plus qu’une religion pour certains, ce qui nous intéresse surtout est sa longévité alors qu’il garde la même recette depuis plus de 600 épisodes. Quels sont les secrets de l’auteur pour éviter la lassitude, et comment en tirer des enseignements pour nos tâches répétitives en entreprise ?

 

 

 

 

 

 

 

 

Pourquoi faut-il se méfier des tests de personnalité ?

Pourquoi faut-il se méfier des tests de personnalité ?

En entreprise, on entend beaucoup parler des tests de personnalités qui permettent aux gens de mieux se connaître, aux équipes de mieux communiquer, aux boss de mieux manager leurs collaborateurs …. 

Nos clients nous en parlent souvent et nous demandent de les administrer pendant les séminaires comme ils nous demandent d’organiser des teams building … Mais on les aime peu, on s’en méfie beaucoup donc on les refuse passionnément.

Pourquoi me direz-vous ? Je vais tenter de vous l’expliquer en quelques lignes.

 

> Lire la suite

Perfectionnisme, le faux ami de l’entreprise

Perfectionnisme, le faux ami de l’entreprise

Parmi les histoires que tout le monde connaît sur la vie des entreprises, il y a la légende de la réponse parfaite à la question d’un recruteur « quel est votre principal défaut ? » qui serait « Le perfectionnisme ! ».

Après avoir vu les dégâts du perfectionnisme dans de nombreuses entreprises, nous ne partageons pas du tout cette vision. C’est un poison tenace aux conséquences innombrable auquel nous déclarons la guerre !

 

> Lire la suite

Dragon Ball Z, où comment renouveler l’aventure dans la routine

Dragon Ball Z, où comment renouveler l’aventure dans la routine -

Dragon Ball Z, le manga culte d’Akira Toriyama fêtait ses 30 ans l’année dernière. Ce manga connait toujours un énorme succès mondial et a même entamé une nouvelle saison à la demande des fans en 2016.

Pourtant, à y regarder de plus près, cette série est terriblement répétitive : même menace, même dynamique, même moments-clés et mêmes techniques de combat.

Beaucoup d’autres œuvres cultes sont basées sur un schéma unique qui se répète quasi indéfiniment : Saga de super-héros, Star-Wars, James Bond.

 

Mais comment font-ils pour ne pas lasser l’audience ?

Dans Dragon Ball Z, deux ingrédients font merveille, à savoir la gestion de l’échec et la diversité des profils.

 

Tout d’abord, la relation à l’échec dans Dragon Ball Z est déroutante, la défaite et même la mort ne sont pas vécues comme un coup d’arrêt. Même morts, les héros continuent à s’entrainer, à apprendre et ils peuvent même revenir pour prendre leur revanche. L’absence de sanction en cas de défaite n’enlève pas le suspense car l’excitation est liée à l’apprentissage, au dépassement de soi plus qu’à l’intrigue elle-même.

 

Ensuite, la diversité des profils a aussi une grande importance, comme d’ailleurs dans toute bonne histoire. Ici, les caractères sont opposés, ce qui crée de la tension permanente mais génère surtout une émulation et une surprise nécessaire dans ces intrigues répétitives. On sait ce qui va se passer mais on ne sait pas d’où viendra la délivrance.

 

Dans nos entreprises, les actions et processus répétitifs ne manquent pas. Alors pour ne pas lasser les acteurs, appuyez-vous sur les recettes des mangas comme DBZ : focalisez vos équipes non pas sur la réalisation de la tâche mais sur la progression des savoir-faire, changez le rapport à l’erreur et ne stéréotypez pas les profils.  Merci aux Mangas !

 

 


Newsletter

Soyez les premiers à lire nos humeurs en vous inscrivant à la newsletter.

S'inscrire

Rechercher

Précédemment

Rejoignez-nous

Albus Conseil FacebookAlbus Conseil TwitterAlbus Conseil Google+Albus Conseil LinkedInAlbus Conseil Viadeo